Votre bout de chou régurgite fréquemment, il pleure beaucoup, il dort très peu et a un sommeil agité. Il a peut-être des reflux gastro-œsophagiens. Il s’agit généralement un phénomène qui est sans aucun risque pour le bébé. Cependant, vous avez besoin de certaines informations pour être en mesure d’aider convenablement votre enfant à le traverser. C’est justement ce que nous vous proposons ici.

Quand apparaît le RGO ?

Quand apparaît le RGO ?

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) se produit chez les bébés lorsque les aliments consommés remontent de l’estomac à l’œsophage occasionnant des crachats. Il apparaît à l’âge de 3 mois à peu près et il concerne environ deux tiers des bébés. Le RGO est un phénomène fréquent et il n’a aucune incidence sur la croissance des enfants. Les reflux peuvent survenir plusieurs fois par jour chez le bébé. Tant qu’il grandit et qu’il est en bonne santé, vous ne devriez pas vous inquiéter.

Comment savoir si mon bébé a un reflux ?

Pour faciliter une prise en charge rapide des bébés, vous devez être attentif à certains signes. Dans la majorité des cas, un reflux se caractérise par une régurgitation dans la période qui suit la prise de la tétée ou le biberon. Il se compose de lait et de fluides gastriques.

Cependant, il est aussi important pour vous de différencier une simple régurgitation d’un RGO. La première a des raisons physiologiques. En effet, elle est due au fait que le nourrisson n’arrive pas encore à tenir sa tête, car il manque de tonus musculaire et son estomac est verticalement positionné. Cela fait remonter dans l’œsophage du bébé, le lait en surplus dans l’estomac. Ce processus s’arrêtera seulement lorsque ce dernier prendra une position horizontale.

Dans le cas d’un RGO, vous observerez fréquemment que le bébé :

  • pleure beaucoup et qu’il semble avoir mal,
  • régurgite le lait après le biberon ou la tétée,
  • a des coliques,
  • souffre régulièrement d’otites,
  • tousse,
  • a une voix rauque,
  • perd du poids.

Vous vous rendrez aussi compte que le bébé dort mal ou très peu et qu’il lui arrive de se réveiller plusieurs fois lorsqu’il dort la nuit.

Comment coucher un bébé qui a un reflux gastro-œsophagien ?

Comment coucher un bébé qui a un reflux gastro-œsophagien ?

La façon de faire coucher un bébé en cas de reflux gastro-œsophagien est un sujet sensible. En effet, s’il existe plusieurs positions, elles ne sont pas toutes conseillées et certaines peuvent même se révéler dangereuses pour les nourrissons. Ainsi, la position proclive ventrale (couchage sur le ventre) réduit considérablement le nombre de RGO parce qu’elle contribue à la purge de l’estomac. Toutefois, il y a un grand risque de mort subite lorsque les bébés sont couchés dans cette position. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est fortement déconseillée. Vous pouvez tout de même coucher votre enfant sur le ventre pendant une demi-heure, après lui avoir donné le biberon ou la tétée. Vous devez alors être aux aguets.

Mettre un bébé sur un matelas relevé en le faisant coucher sur le dos ne change ni la fréquence, ni la quantité du reflux. Certains spécialistes affirment même qu’il s’agit de la pire position possible pour coucher un nourrisson qui souffre de RGO. En effet, si elle n’est pas conseillée, c’est parce qu’elle rend le reflux beaucoup plus douloureux pour l’enfant. Lorsque vous mettez un coussin sous le lit pour faire glisser de côté votre bébé, il peut se retrouver bloqué dans un coin du lit. Il est donc mieux de l’éviter.

Aux USA, des décès de bébés par suffocation ont été enregistrés à cause de certains positionneurs de nourrisson qui sont commercialisés en ligne. En réalité, la position idéale dans laquelle coucher un enfant qui a une RGO dépend de nombreux facteurs comme le poids, le chauffage, le traitement anti-reflux utilisé, l’environnement, etc. Une position idéale pour un bébé ne l’est pas forcément pour un autre. Pour cela, vous ne devrez compter que sur un pédiatre ou un médecin généraliste pour vous aider à avoir le meilleur équilibre.

En attendant de trouver l’équilibre parfait, vous pouvez privilégier le portage. En effet, les bébés affectionnent beaucoup cette position, car ils sont ventre contre ventre avec le porteur. De plus, dans cette position, le reflux est moins fort et il est possible de vite les réconforter en cas de crise.

Quel lait pour un bébé qui a des reflux ?

Quel lait pour un bébé qui a des reflux ?

Lorsque votre bébé a des RGO vous pouvez opter pour un lait anti-reflux. Encore appelé lait anti-régurgitation en pharmacie et lait confort en grande surface, il a été élaboré pour réduire les reflux des bébés. Il contient un agent épaississant naturel, qui peut être selon le modèle :

  • de l’amidon de maïs,
  • de la farine de caroube,
  • de l’amidon de riz,
  • de l’amidon de pommes de terre.

Les laits anti-reflux reflux fabriqués à base de farine de caroube s’épaississent lors de la préparation du biberon, pendant que le lait est chauffé. En ce qui concerne ceux contenant de l’amidon, leur épaississement a lieu seulement lorsque le lait arrive dans l’estomac du nourrisson. Ce qui est souvent très agréable pour lui.

Il est important de choisir le lait anti-reflux en tenant compte de l’âge du bébé, de ses symptômes et de son type de reflux. Vous pouvez par exemple choisir un lait à base d’amidon de riz lorsque votre enfant n’est pas tolérant au gluten. De plus, les laits anti-reflux peuvent causer des constipations. Certains sont riches en probiotiques et d’autres en fibres douces pour l’intestin. Selon la réglementation en matière d’alimentation infantile, aucune composition commercialisée ne peut être nocive pour vos enfants. Il s’agira donc de choisir la composition qui s’adapte le mieux à votre bébé tout en vous basant sur les conseils de votre médecin. Consultez le site Justice Papa pour lire des témoignages

Quand s’arrête le reflux ?

Quand s’arrête le reflux ?

De façon générale, les régurgitations peuvent avoir lieu plusieurs fois par jour, mais c’est surtout vers 4 mois que la fréquence la plus élevée est atteinte. Toutefois, vous n’avez pas de soucis à vous faire à ce sujet puisque généralement, le reflux s’arrête chez les enfants dès qu’ils commencent à se tenir plus souvent debout. Cela arrive la plupart du temps entre 9 et 14 mois à peu près. Il peut arriver qu’un enfant continue d’avoir des reflux après 14 mois. Si c’est aussi le cas du vôtre, vous devez alors impérativement consulter un pédiatre.

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rgo-nourrisson/definition-causes